AVC, trois lettres que vous devez connaître :

A …  comme Accident ou comme Agir

V…   comme Vasculaire Vite

C…   comme Cérébral pour le Cerveau

S’en souvenir et réagir vite, c’est en effet donner une chance au patient d’être pris en charge avant que l’AVC n’ait exercé ses ravages.

Ceci peut vous arriver :

Un moment convivial, vous partagez tranquillement un café avec un ami, une collègue, un voisin…

Et soudain, cette personne ne trouve plus ses mots,

ou éprouve des difficultés à saisir sa tasse,

ou bien se plaint d’une faiblesse musculaire d’un côté du corps,

ou encore d’une céphalée aussi forte que brusque, accompagnée ou non d’une perte subite (même partielle) de la vue,

L’apparition, même temporaire, d’un seul ou de plusieurs de ces symptômes doit vous faire réagir. Ce peut être le signe d’un accident ischémique transitoire, précurseur de l’AVC.

N’hésitez pas, ne vous posez pas de questions, c’est une urgence. Appelez le 15.

Une prise en charge immédiate par un service spécialisé sera le garant de sa santé future.

(Et puis si, par chance, vous vous êtes trompé, rappelez-vous qu’il vaut mieux pécher par excès que par défaut…)

Contact : AVC 39 au 03 84 82 73 11

Défiler vers le haut