RÉGINE

 

alt

Cela fait déjà plus d’une semaine que tu nous as quitté pour d’autres horizons, après 4 mois à combattre cette fichue maladie.
On a beau se dire : c’est injuste, il n’y a pas d’explication à trouver…De savoir, que toi aussi tu aies autant souffert moralement que physiquement pendant tous ces jours, sans beaucoup de répit, m’est difficile à supporter.  Cependant les jours passent et ma colère s’estompe, laissant place à une immense tristesse.
Maintenant tu es en paix et cela me permet tout doucement de me dire que ton départ bien trop prématuré doit me donner la force de continuer ce que nous avons entrepris ensemble dans nos actions pour les patients.
Quand tu m’as rejointe à l’Espace, comme on disait entre nous, tu as apporté ton dynamisme, ta gentillesse, ta bonne humeur, déjà partagés quand nous travaillions ensemble au 5 B.  Je ne parle pas de toutes tes idées, toutes meilleures les unes que les autres. Et toujours à l’écoute ! Comme j’ai aimé travailler avec toi. « Quelle fine équipe on faisait ! » comme tu disais.

Nos partenaires ont été nombreux à envoyer des messages de tristesse et de reconnaissance. Leur appui va être très important dans les mois à venir. Je sais que je peux compter sur leur investissement et  pour nous soutenir, en apportant leurs idées et projets afin que toutes nos actions se poursuivent.

Tu nous l’as assez répété au 5B, « allez les filles, c’est pas facile, mais il faut avancer. »
Je vais bien me le mettre en tête et apprécier la vie d’une façon différente maintenant en me rappelant tous les bons souvenirs que j’ai vécus en ta compagnie et crois moi j’en ai pour un moment !

C’est dur.
Tu me manques beaucoup

Isabelle

Défiler vers le haut